Article du 18-08-2006

La Renaissance.1. Toile de 5 mx 3 extraite du Pictorama.
 


La Renaissance (détail) – Tempera sur toile – 5 mètres x 3 mètres

 

Cette toile met en scène les aspects majeurs de la Renaissance, l'esprit dominant, c'est à dire l'humanisme triomphant, à partir duquel se construit le monde.

L'homme y occupe une position centrale, dans un grand carré de près de 2 m de côté. C'est le corps anatomiquement d'un homme dessiné par Léonard de Vinci, à partir du "De Architectura" de l'architecte romain Vitruve: il étudie les proportions du corps humain et définit des canons.

 En effet à la Renaissance, le corps humain est au centre des préoccupations: il s'agit  de comprendre son anatomie réelle en dépassant les idéaux ou dogmes religieux qui, avant, codifiaient son apparence.
Entourant cette figure qui fixe les canons du corps humain, plusieurs dessins anatomiques inspirés de Léonard de Vinci, font de cette page une planche d'anatomie.

On voit aussi dans ce carré, un quadrillage qui va permettre de mesurer, de construire, d'agrandir; ce quadrillage est une trame de carrés qui se retrouve dans bon nombre d'activités de l'époque Renaissance. En effet on remarque:
au sol le quadrillage en perspective des carreaux de l'architecture ,
 -les structures carrées qui permettront au sculpteur d'agrandir sa sculpture,
-la grille de carrés utilisée par l'imprimeur pour disposer ses caractères avant l'impression.
-les carreaux de la vitre du dessinateur qui vont lui permettre de reproduire la nature sur sa feuille également quadrillée.

Le carré est omniprésent: il parait être le module de base de tout l'esprit constructif de la Renaissance. Il est le symbole de la recherche scientifique qui va conquérir et construire le monde. Il apparaît anticiper ou être le lointain ancêtre des pixels de nos écrans qui eux aussi permettent de construire le monde et son image.
C'est pour ces raisons qu'un grand  carré a été choisi comme élément de base de la construction de cette composition.

Tout autour du grand carré central les diverses préoccupations ou activités créatrices de la Renaissance sont répertoriées. Il est intéressant de les passer en revue:
-l'observation de la nature, le dessin d'après nature d'un corps étendu, le modèle vivant qui est une permanence. Cette installation quadrillée pour dessiner semble l'ancêtre de la camera obscura.
-en bas, au centre, figure une planche de dessins géométriques d'après Léonard de Vinci: construction à base de triangle équilatéral, pentagone, icosaèdre et autres figures utilisées aussi en architecture.
-plus à gauche est assis un imprimeur qui prépare son texte en disposant ses caractères dans les carrés de sa planche.
-tout à fait à gauche, il s'agit de la représentation de l'archéologie. Un personnage (peut-être Michel-Ange) exhume une sculpture antique qui pourrait être un élément du célèbre Laocoon. Ce groupe sculpté (vers 50 av J.C.) a été découvert en 1505 par Michel Ange et ses collaborateurs. Il fut restauré au 16 ème siècle et il est conservé aux Musées du Vatican.

Parallèlement, la Renaissance manifeste un goût particulier pour les ruines architecturales, les colonnades, chapiteaux antiques, et voûtes, ce qui a permis d'établir dans le quart gauche de la composition cette vue d'architectures antiques menacées par la végétation.

Toujours dans le cadre des pierres et des ruines antiques, la Renaissance s'est passionné pour les inscriptions, gravées dans la pierre: ce fut une véritable science, l'épigraphie qui a permis de relire l'histoire antique, de recréer des chronologies. Ces inscriptions se retrouvent dans la toile comme éléments décoratifs des édifices de la Renaissance à droite de la toile. Elles sont liées d'ailleurs à des figures sculptées en ronde- bosse ou en bas-relief, tel le portrait de Vitruve par exemple.
A droite de la toile les édifices de la Renaissance affirment leur origine dans le décor des toiles peintes et des tableaux de l'époque. Ces architectures sont comme des décors de théâtre.

Mais l'architecture caractéristique de l'époque apparait au centre gauche de l'image avec la silhouette imposante du dôme ce St Pierre de Rome ( il eut été possible d'évoquer de Brunelleschi, la coupole de Santa Maria delle Fiore à Florence.) Mais il s'agit là de caractéristiques majeures de l'art de la Renaissance avec l' invention de la coupole, suivant en cela le modèle du Panthéon à Rome et le dépassant par certains aspects.

Enfin, ce tour d'horizon des aspects principaux de la Renaissance, se conclut avec la peinture: deux personnages (costumés selon la mode vestimentaire du moment)  transportent un tableau qui n'est autre que le portrait de la Joconde.

Le ciel étoilé est constellé de figures géométriques mais aussi de luminaires , ensemble graphique qui peut faire penser à l'astronomie, science importante à ce moment là.

On le comprend, la Renaissance fut le moment privilégié où on a étudié l'antiquité classique, où on l'a fait revivre en la réincarnant, mais ce fut aussi le moment où sur cette base on a créé un esprit de recherche nouvelle, basé sur l'observation et la connaissance de la nature. A partir de là, on a établit une véritable étude scientifique dont l'homme était le centre et le moteur.

Un autre article sur le 16ème siècle paraîtra; il montrera plus particulièrement d'autres aspects importants de la Renaissance qui sont indéterminés, troubles ou fantastiques.

R.DUMOUX
www.viapictura.com
.