Travail de l’été 2007 (juillet-aout)

Image à la Une : Raymond Dumoux dans son atelier – été 2007 – ©viapictura.com

Après la réalisation de 3 toiles de 5 mètres x 3 du Pictorama, comme à chaque saison, j’élabore une nouvelle suite de toiles a tempéra de 2 mètres, ou 2 m 50 x 1 m 50.

Le thème, le sujet ou la veine de pensée est puisé dans mes collections de dessins récents. Ils se rapportent à des compositions historiques , allégoriques, symboliques, bibliques ou bien sur les animaux, sur le rapport de l’homme à l’animal, la nature.


Telles sont mises en place actuellement les compositions suivantes :

La nature accompagnée de figures emblématiques représentant les éléments, eau, terre, air, feu.

L’allégorie de la nuit.

Œuvres mythologiques dans « Vénus sort de la grotte » ou encore « Vénus s’élevant au dessus des flots »  (Vénus naissant de l’écume des flots.)

– Une autre toile se réfère à un assemblage d’animaux domestiques ou exotiques, évoquant les animaux composites constitués d’une accumulation de formes animales.
Cette composition est inspirée des sculptures de Giambologna. Ce dernier était un sculpteur maniériste disciple de Michel Ange.

– Cette année plusieurs toiles sont consacrées à la danse et à la mise en évidence et en mouvement du corps dans la danse contemporaine. Les figures se trouvent insérées dans des constructions géométriques selon la verticale, l’horizontale et l’oblique.
Ce  sont des carrés, losanges ou bandes verticales qui ordonnancent la surface peinte..

– Une autre toile de 2 m 50 représente un cabinet de curiosité : un collectionneur entouré d’objets, instruments, poissons volants et animaux ou coraux étranges.

– Plusieurs toiles sont  d’inspiration biblique :

Ste Catherine embrasse le Christ en Croix (ou bien Ste Lutgarde)
Le Christ à la colonne.
Les cavaliers de l’Apocalypse. Rouge, Jauve-vert, Bleu, noir, sont les couleurs des 4 chevaux.

Cet article sera illustré de photos de dessins au fusain, à la craie ou d’ébauches colorées.

Les mises en place  sont ainsi effectuées sur des toiles préparées précédemment à la colle de peau et au blanc d’espagne.
Les diverses étapes de la réalisation se déroulent maintenant sur deux mois.
Les liants des pigments colorés sont : l’œuf , blanc seul ou blanc plus jaune ou enfin blanc plus jaune plus huile de lin. C’est le principe de l’émulsion qui assure au coloris richesse et transparence.

On progresse ainsi de l’ébauche colorée à l’exécution proprement dite, (a tempéra à l’œuf), jusqu’au rehaut de couches superposées et enfin au graphisme final venant soutenir ou accentuer tel mouvement, ligne ou couleur.
Les filets de blanc sont des raies de lumière qui concrétisent un rayonnement spirituel dans le tableau.

(Plusieurs toiles sont travaillées en même temps et il semble parfois que l’ aspect d’ébauche ou d’inachèvement soit arrêté parce que une limite est atteinte, une finitude est observée et un complément ou une continuation ne semble pas indispensable.)

R.Dumoux
www.viapictura.com