Visions du déluge

Image à la une : Fresque de la nef de l’Église de Saint-Savin


Cet article rapporte les notes recueillies qui ont pu inspirer et documenter la toile intitulée « la nouvelle arche de Noé » tableau de 5 mètres x 3 de mon ensemble monumental peint « Pictorama ».

(->voir l’article sur cette toile)


       Avec plus de 500 versions connues, le déluge est le récit mythique le plus partagé de la planète.
Il y eut aussi le déluge de pierres de Deucalyon et Pyrrha (relaté par Ovide.)
(Tableau a tempéra sur panneau – 150 x 60 cm – réalisé en 2003.)
Puis il y eut les représentations de la Genèse qui vont de l’illustration directe de la Bible à des œuvres désacralisées ou insistant sur le paysage et les catastrophes naturelles au 17ème et 18ème siècle..

Histoire du Déluge.
C’est la fin des temps primitifs et mythiques. C’est le début des temps historiques, à partir d’une famille : la famille de Noé.
Il s’agit d’un récit fondateur avec des éléments symboliques très forts:

– l‘arche de Noé avec les animaux , image de la bio-diversité terrestre.
– l‘arc en ciel évocateur de bonheur et de prospérité.
la colombe et son rameau.

Le déluge est un point de départ, un point d’encrage pour le futur et va amener l’humanité au salut par le christianisme.
La dimension spirituelle du déluge est conditionnée par la réalité historique matérielle du phénomène.

Cette réalité historique du Déluge soulève des questions et des polémiques : les fossiles prouvent la présence de l’eau un peu partout sur terre, mais était-ce le déluge ?
Une embarcation telle que l’arche, pouvait-elle vraiment contenir toutes les espèces ? Et comment nourrir tout ce monde ?

Mais tout ces aspects sont la source d’un imaginaire florissant.

– Origène au 3ème siècle, puis plus tard Saint Augustin s’opposent aux détracteurs du récit du déluge et ils pensaient que la terre avait bien été inondée et que l’arche avait contenu toutes les espèces. (Origène avait écrit une interprétation allégorique de la Bible)

Les pères de l’église, donnent des thèses spirituelles plutôt que scientifiques.. et l’arche est pour eux un symbole du salut et du bois de la Croix ; les eaux du déluge sont les eaux du baptême.

– C’est à la Renaissance que des considérations scientifiques se greffent sur les aspects théologiques.

Des traités vont faire l’inventaire des questions sur le déluge et apporter des réponses et décrire avec minutie les formes et les dimensions de l’Arche.
L’Arche devient le prétexte à des calculs et à des descriptions.

On dit à la fin du Moyen Age que l’Arche est un caisson rectangulaire surmonté d’une pyramide, comme un coffre destiné à simplement flotter.
C’est un modèle géométrique de caisson qui inspire des écrits et des oeuvres d’art ; modèle suffisamment grand pour préserver la vie de l’homme et des animaux.

Le livre « De Arca Noé » de Athanase Kircher à Amsterdam en 1675 veut montrer la véracité du récit biblique.
Ce père Jésuite dit que l’Arche était une merveille du monde antique, conçue par Dieu et donc supérieure aux pyramides :

L’arche était donc un  parallélépipède en bois de cèdre surmonté d’un toit à 2 pans. Il a une fenêtre pour éclairer l’homme et des fenêtres latérales pour les animaux.
Kircher fait des plans des 3 étages de l’arche qui communiquent entre eux par des escaliers aux extrémités. Il y a une organisation prévue selon la taille des animaux et l’intérieur des stalles est équipé pour l’évacuation des excréments et aussi pour le stockage du fourrage;  il y a un grenier pour les graines et les outils pour semer après le déluge..
Kircher indique le nombre d’ouvriers nécessaires pour construire, en plus de Noé et de ses trois enfants, (Sem, Japhet, Cham.)

larchedekircher1

Une question se pose cependant : l’existence d’une arche peut elle certifier, garantir l’existence du déluge et de l’inondation générale.

En effet, au cours de l’histoire il y eut des théories en faveur de l’inondation et d’autres opposées qui ont  remis en cause la réalité de la terre recouverte par les eaux..

Dans un prochain article, il sera question de l’explication rationnelle du déluge et aussi  de sa mise en cause .

R.Dumoux
www.viapictura.com

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s