Travail en cours (avril, mai, juin 2008)

Pour cette saison, outre une seconde toile complétant le panorama des religions, une troisième est en cours (préparée sous forme de maquette depuis 1 an)

                Il s’agit de   » la Renaissance 2″

Renaissance2Maq« La Renaissance 2 » Maquette de la toile de 5 mètres x 3 mètres. R. Dumoux ©viapictura.com

             Précédemment  un tableau  relatif à cette période  de l’histoire a été réalisé  (visible sur le site viapictura.com et sur le blog)
Étaient ainsi présentés les éléments expressifs de la Renaissance, qu’il s’agisse de la perspective, de l’imprimerie, de l’architecture, de l’étude anatomique et des proportions du corps humain mises en œuvre dans l’étude et  la construction  du monde. C’est l’humanisme triomphant.
Léonard de Vinci y est au centre de la composition. Ses canons anatomiques sont inscrits dans un carré : géométrie commune à toutes les constructions de la Renaissance.

renaissdet1« La Renaissance 1 » détail de la toile a tempera de 5 mètres x 3 mètres. R. Dumoux ©viapictura.com

Cette composition  du monde avec l’homme au centre se trouve cependant contredite dans un autre aspect de la Renaissance qui en fait le moment où tout semble remis en question et chaotique. 

Une phrase de Montaigne sert de légende à ce tableau où tout est déstabilisé.
« Le monde est une branloire pérenne. »

                            La  recherche documentaire, de dessins et de textes sera à la base du travail.
Tous les aspects mystérieux, inquiétants du monde et des êtres vivants sont analysés, dans les collections,  les découvertes scientifiques comme dans les événements historiques.
(La Renaissance  a accordé beaucoup d’importance à l’étude de la Nature, et à partit de là, elle a construit le monde)

                On cultive le mythe de la Natura Naturans et la toute puissance de la Nature Créatrice.

                Le Goût des Curiosités se développe et avec lui les cabinets de curiosité où s’accumulent organismes vivants, fossiles, pierres et toutes curiosités montrant des formes ébauchées, des personnages disproportionnés, grotesques ou monstrueux.
L’homme maintenant n’est plus le Centre du monde, il est dispersé et inquiet de cette incertitude qui l’entoure :
Il doit affronter le Chaos, la violence, la chute du ciel et des anges rebelles, poursuivi par des Géants qui chevauchent des montagnes, toîts du monde, Caucase ou Himalaya. Les temples s’effondrent, leurs icônes, les canons divinement proportionnés sont renversés, engloutis dans des flots troubles où de curieuses sirènes hybrides menacent une embarcation.


Cette documentation nettement définie et complétée de nombreux dessins, il est possible de mettre au point une composition graphique.

La ligne de force sera une immense chaîne de montagne barrant tout l’espace comme une montagne fumante et fissurée. Devant elle, explosions et effondrements de tours créent un énorme nuage noir..

– La partie centrale est occupée par un bateau à voile sur laquelle sont embarqués plusieurs personnages essayant d’échapper à un naufrage.

– Tout à droite, un géant considère de pauvres humains désorientés.

– A gauche de l’embarcation, des concrétions humaines évoquant les têtes composées d’Arcimboldo et aussi la chute des anges rebelles entraînant l’effondrement de colonnes  et des divines proportions de l’homme ainsi désacralisé.

– Tout en bas de la composition au gré des vagues, des figures monstrueuses ou hybrides complètent ce tableau d’accidents et de difformités.

Consécutivement, plusieurs articles seront ainsi mis en ligne à propos d’Arcimboldo.
Ces études ont été une source d’inspiration pour cette toile de 5 mètres x 3 mètres  intitulée « Renaissance 2 », qui est en cours de réalisation.

R.Dumoux
www.viapictura.com

 dumoux_043

dumoux_001