Le Rêve (art. 1)

Image à la une : Le Rêve par Pierre Puvis de Chavannes.

 

Sous ce titre sera  publiée une suite d’articles présentant des exemples de Rêves puisés dans l’histoire des mythes, des religions et de l’histoire.
(Cela est pour moi une source de poésie et d’inspiration fréquente dans mes dessins gravures ou toiles.)

Ce premier article fait une présentation générale de la question du rêve.


Le Rêve : de la Bible au 20éme siècle.

L’intérêt pour le rêve est de toutes les époques.

En général nous avons besoin de donner une signification au rêve et de le mettre en rapport avec notre vie diurne.
Le rêve est conçu comme un langage, une histoire depuis les temps anciens, depuis les tracés sur des tablettes en cunéiformes de 1500 ans avant J.C.
Il semble appartenir à tout être vivant, il est universel.
C’est un voyage vers l’inconnu, vers l’invisible et le mystère, le passage d’un état à un autre.
Le rêve contient en lui une puissance de transformation, de métamorphose qui nous change, nous éclaire grâce à une sorte d’introspection.

De tout temps on s’est beaucoup interrogé sur les rêves, sur leur véracité, leur utilité et on les a racontés, décrits et  recréés dans des œuvres artistiques littéraires ou figurées en peinture.

Le rêve est une aventure individuelle mais il est aussi l’aventure d’une identité historique.

Ce sont des échanges entre les fantasmes individuels et et les conventions sociales.
Le contenu du rêve utilise l’ensemble des symboles dont l’individu dispose.

(Dans la chanson de Rolland, l’empereur Charles rêve qu’il est assailli par des animaux. Or ces animaux sont ceux de l’iconographie héraldique de la chevalerie.)
Si individuel soit-il, le rêve fait appel dans sa représentation à un répertoire d’images et de structures communes à une société.

Lorsque l’on décrit un rêve, le langage conserve les éléments incohérents authentiques.
Le rêve est un pont entre présent et futur, conscient et inconscient, réalité et illusion, passé et présent.


Le domaine du rêve permet une promenade imaginaire  selon le cours de l’histoire.
Ainsi nous pouvons parcourir différentes époques ou moments essentiels de l’histoire de l’humanité.

– le Monde biblique.
– le Monde classique et antique.
– le Moyen Age.
– la Renaissance .
– 17 et 18éme siècle.
– 19 et 20éme siècle.

R.Dumoux
www.viapictura.com