Travail de l’automne (et hiver) 2009

La démarche d’ensemble peut paraître complexe ou désordonnée : il y a un travail de préparation et en même temps des réalisations précises.

Préparations de supports destinés à la peinture a tempéra sur panneaux : il s’agit des encollages, marouflages de toiles et préparations à la colle chaude et au plâtre… ponçage…
Autant d’étapes conformes aux normes du métier.

Suivent alors les recherches de compositions qui seront mises en place au fusain et à la mine dure. Le plus souvent les compositions sont choisies dans les recueils de dessins et adaptées selon l’inspiration.

On s’achemine alors vers l’ébauche colorée qui est une approche de la couleur des divers éléments et de la couleur locale. Cette ébauche colorée se fait à l’aide des pigments très dilués dans le blanc d’œuf : il s’agit de jus colorés très liquides mais qui grâce au blanc d’œuf vont fixer le dessin dans la trame du support et déjà « nourrir » la base de la peinture.
Sur une telle préparation colorée riche en blanc d’œuf, le travail d’exécution au pinceau sera souple, transparent et avec une accroche très forte. (très similaire à la technique de la fresque)
Ce travail passionnant sera l’aboutissement qui se concrétisera plus tard, au cours de l’hiver.


Gravure.

Outre ces préparations et ébauches de panneaux a tempéra et de toiles, mon travail consiste en ce moment à la réalisation de gravures en pointe sèche. Le plus souvent il s’agit de reprendre des compositions qui ont été récemment  réalisées dans des grandes toiles peintes.

Ainsi, je citerai une toile déjà visible sur le site viapictura.com : « Espace 5 »

 Il s’agit d’une composition mettant en opposition ou comparant  deux conceptions de l’espace:

1- la conception selon l’antiquité et la Renaissance.On reconnaît là diverses figures de la mythologies depuis le char du Soleil ou Persée et Andromède. On voit aussi des représentations des signes du Zodiaque. Toutes ces représentations signent la façon dont on concevait l’espace pendant l’antiquité.

2- en opposition, la conception actuelle de l’espace est mise en évidence par la représentation de l’homme dans l’espace, du premier homme sur la lune : Armstrong. Cette homme gigantesque dans son scaphandre monumental et étincelant est figuré dans une mandorle à la manière d’un Dieu.

dumoux_060

Cette composition est actuellement en cours de taille. Tailles et contre tailles s’enchaînent et trament des réseaux de lignes, traits, points et criblés sur le cuivre.

Plusieurs autre cuivres sont sur ma planche de travail directement sous la fenêtre : telle est la composition relative à « la fonte des glaces à l’ours polaire » évoquant le réchauffement climatique. D’autres cuivres sont dessinés , composées de scènes mythologiques, historiques ou bibliques.

Il faudra bientôt réaliser quelques épreuves d’essai,  à l’aide de la presse à taille douce, dans un petit atelier spécifique à ce travail obscur.

N.B. : Préparations de tableaux a tempéra, compositions, ébauches, gravures.
A tout cela s’ajoute la mise au point de grandes toiles de 5 mètres : retouches du support, dessins des compositions au carreau, à la craie et au fusain , tracé du trait au petit pinceau sur ces surfaces de 5 mètres pendant une semaine …

R.Dumoux
www.viapictura.com