Exemples de rêves antiques ou Bibliques

Image à la une : Le songe de Jacob – Marc Chagall

Rêves historiques. Exemples de rêves antiques ou bibliques…

Le SONGE de NABUCHODONOSOR
Il eut des songes et il voulait que quelqu’un interprète ses songes et ce fut Daniel qui répondit et donna des explications au peuple au sujet de ces rêves.

Il dit : « Ô roi tu as eu une vision : une immense statue se dressait devant toi, très brillante. Sa tête était d’Or fin. Sa poitrine et ses bras d’argent. Son ventre et ses cuisses de bronze. Ses jambes de fer. Ses pieds de fer et d’argile.
Soudain une pierre se détacha et brisa les pieds d’argile de la statue. Alors tous à la fois se brisèrent, fer, argile, bronze, argent, or et le vent les emporta sans laisser de trace. La pierre qui avait frappé devint une immense montagne sur la terre. »

LE SONGE de JACOB. Il prit une pierre et la mit sous sa tête pour dormir, au pied d’un arbre. Et il eut un songe : une échelle était dressée de la terre au ciel et des anges y montaient et descendaient.
Dieu lui parla et lui dit que cette terre lui appartenait et que sa descendance serait nombreuse comme la poussière du sol.
Jacob prit la pierre qui était sous sa tête, en fit comme une stèle et ainsi appela le lieu Béthel.

– Le RÊVE de JOACHIM
Joachim faisait paître ses troupeaux dans la montagne et un jeune homme lui dit de retourner chez sa femme.
Car depuis 20 ans il avait été rejeté et il n’avait pas eu d’enfant d’elle et maintenant il désirait seulement rester avec ses brebis.

Le jeune homme lui dit qu’il était un ange de Dieu. Il était apparu à sa femme et elle avait conçu une fille de lui. Il demanda donc à Joachim de retourner près de sa femme qui est enceinte.
L’ange apparut dans le sommeil de Joachim et lui dit : « Descends de ta montagne et retourne vers Anne. Il vous a été donné une prospérité telle que ni prophètes ni saints n’ont jamais eu. » Joachim se réveilla et raconta son rêve.


– Au Moyen Age : le RÊVE DE LA CROIX. C’est l’exaltation de la Croix en référence à Piero della Francesca.

Le texte dit :
« il me semble voir un arbre merveilleux, tout couvert d’or; des pierres précieuses resplendissaient sur le sol et tous les anges contemplaient la Croix.
Moi, souillé de mes péchés et iniquités, je vis cet arbre de la gloire couvert d’or et de pierres précieuses.
Mais à travers l’or, je pouvais discerner l’antique lutte des méchants qui le faisait saigner du côté droit.
Je fus accablé de douleur. Cet arbre changeait de couleur, ruisselait de sang et paré de trésors.
Moi je gisais là, contemplant l’arbre du Seigneur jusqu’à l’entendre me parler. »

– Saint François d’Assise : « le RÊVE DU LARRON CONVERTI »
François convertit 3 larrons homicides et l’un d’eux a une très noble vision.
Après leurs méfaits ils étaient venus à Saint François pour lui demander pénitence et obtenir la Miséricorde de Dieu.
François les reçut. L’un d’eux survécut. Une nuit il ne put résister au sommeil et fit un long rêve : à la fin, il vit Saint François vêtu d’un merveilleux manteau orné d’étoiles et ses 5 stigmates paraissaient comme de très belles étoiles  et leurs rayons illuminaient tout le palais.

– Dante. LE RÊVE DE L’AIGLE
Dante  écrit : il me semble que je voyais au ciel un aigle suspendu avec des pennes d’or, planant, tout près à descendre. Je croyais être sur le mont où Ganymède quitte ses parents, lorsqu’il fut ravi pour le banquet des dieux.
Il me sembla que cet aigle descendait terrible et qu’il me ravissait le feu céleste.
Comme si nous brûlions tous les deux.
Si brûlant était l’incendie en mon rêve que mon sommeil cessa.


La Renaissance.

CARPACCIO : le Rêve de Sainte Ursule.

Léonard de Vinci : le rêve de PLAISIR ET CHAGRIN
Ce rêve se rapporte à l’arrangement de 2 personnages entre eux.
– L’un est un jeune homme au beau visage, agréable, fin, à la chevelure longue et bouclée.
– L’autre est vieux triste et mélancolique.
Jamais l’un n’est séparé de l’autre et ils sont représentés dos à dos.On les peint réunis comme un seul corps par l’arrière. pour montrer qu’ils ont la même origine, la même origine du plaisir et du chagrin.

– Dans la main droite du plaisir, il y a un roseau sans fruit comme le plaisir et il y a des flèches pour montrer les piqûres dont il afflige les cœurs.

– Dans la main gauche le plaisir tient des écus et il en laisse tomber.
Dans la main gauche, le chagrin tient un rameau épineux, les roses se sont desséchées.

– La jambe droite de ce corps repose sur un tas de foin et la gauche sur une table d’or pour bien montrer leur différence.
L’affection du chagrin pour l’or brille de souffrance comme les flèches.
Le pied de cette figure c’est l’amour du plaisir mondain qui est bas, débile et mou.

Telle est la description par Léonard de cette figure composée de Plaisir et Chagrin. (cette poésie visuelle m’a inspiré une toile de 2m50 x 1m50 en 2007)


17éme et 18éme siècle.

19 et 20éme siècle.

Plusieurs exemples de rêves pourront être décrits ultérieurement.

Je citerai seulement comme références:
– le Rêve de Descartes
– le Rêve d’Eve de John Milton
– le Rêve de Tatiana de Pouchkine.
– le rêve de Joseph K. Le Procès de Kafka.

R.Dumoux
www.viapictura.com