Visite de mon atelier (article 2)

Dans le premier article à propos de  mes ateliers est apparu surtout une description de la disposition des lieux,  des œuvres en place ou en cours, des objets et de l’ordonnancement. Encombrement certes mais combien intéressant et vivant.

Je pense maintenant évoquer ce qui se passe dans cet atelier, les couleurs et formes qui naissent ainsi que les rêves qui en émanent, les pensées comme les références à la réalité du monde.


On remarque les pots de pigments, les liants, l’œuf… mais ce qui est sensible surtout ce sont les surfaces colorées de ces grandes toiles suspendues accrochées dans l’espace. Ce sont des transparences des superpositions de couches colorées. Il en émane un rayonnement, une lumière intérieure, intrinsèque à la surface.


La couleur contient en elle une luminosité propre qui n’existe pas ailleurs. Cela est dû à la réverbération de la colle de peau dont la matière contient des cristaux qui réfléchissent la lumière. A ce phénomène s’ajoute la brillance discrète, satinée de la matière de l’œuf (jaune et blanc)

Toute la composition de ces toiles depuis la préparation à la colle de peau jusqu’à la peinture proprement dite se déroule selon un ordre naturel, Il s’agit d’une peinture biologique, presque écologique car tous les éléments issus de la nature se manifestent ici selon la loi de la nature.
Cette remarque importante justifie mon travail et sa réflexion profonde.

La démarche générale de ce travail est pure, sans concession. Les procédés d’encollage et de transparences des couleurs inspirés par exemple du 15éme siècle nordique ou d’Italie sont utilisés sans compromis.
Il n’y a pas de rapports avec des images issues de technologies.

Plus tard les œuvres créées peuvent être projetées sur écran ou utilisées en vidéos, agrandies ou reprises en illustration.


Autre point qui semble intéressant : les compositions complexes et puis le dessin, le trait.

Le trait, la ligne issue on le comprend de la gravure, de la pointe du stylet de diamant sur le cuivre. C’est une écriture qui exprime une présence .
Évidemment on évoquera la figuration, la narration, un rapport à l’art du passé, aux anciens maîtres, à Poussin, Vouet ou Michel Ange. Cela est d’autant plus vrai que mes compositions semblent se rapporter aux  grands mythes communs à l’humanité et à leur actualisation. C’est une réévaluation d’un humanisme et d’un respect dû aux hommes quelle que soit leur origine.
Telles sont les pensées qui peuvent apparaître ici ou là en parcourant cet atelier.


La couleur s’impose, sans doute.

A l’opposé de toutes les peintures mono-pigmentaires, ici ce sont des toiles multi-pigmentaires. A nouveau on se trouve devant un phénomène naturel et ce sont là une infinité de variations colorées en mouvement perpétuel.
C’est un peu comme le coloris des feuilles dans l’arbre avec le souffle du vent… et les impressions, superpositions colorées.

Dans un autre article je présenterai  d’autres vues d’atelier.. par exemple celles de mon atelier de gravures et  de dessin………..

R.Dumoux
www.viapictura.com

 Dumoux_IGP4207

dumoux_045