Les Abysses

Image à la une : projet gravé pour une toile de 5 mètres x 3 « Les abysses » R. Dumoux ©viapictura.com

C’est le titre donné à l’une de mes toiles de 5 mètres x 3, pour laquelle j’ai effectué une recherche importante et réalisé de nombreux dessins, esquisses de compositions et maquettes.

L’idée, le concept vient d’une vision du monde sous marin. Il est aussi suscité par divers mots tels Fluxus, le Flot, le mouvement, la Vie, la Naissance. Et également j’ai été inspiré par des vues de diverses créatures : coquille st Jacques géantes, corail, éponges, la noirceur des profondeurs marines, l’immensité des grands fonds, les pieuvres et poulpes aux formes extraordinaires. Une sorte de répertoire s’est constitué peu à peu.
D’autre part j’ai pu travailler lire et dessiner à partir d’un volume imposant et richement illustré dans ce domaine des mondes sous marins : « Les Abysses de Claire Nouvian. » (Fayard) Magnifique ouvrage dont les textes sont de grande qualité et inspirants.

De cet article il est nécessaire de citer certains passages très parlants.
Claire Nouvian a vu, photographié, filmé dans l’aquarium de Monterey en Californie. On y voit des animaux dans les profondeurs de Monterey, des créatures fabuleuses aux couleurs insensées, et crachant des éclairs et scintillements irisés. Des êtres étranges comme une pieuvre et sa capuche avec deux yeux comme un fantôme, et deux grandes oreilles flottant dans l’espace parmi les étoiles. Elle s’éloigne ensuite dans la noirceur de cet univers immense.
Une remarque m’a particulièrement inspiré pour mon grand tableau de 5 mètres : comment est il possible que la Terre comporte de telles merveilles sans que nous en soyons même au courant ? Il faut montrer tout ce monde. C’est un enrichissement pour des explorations, pour notre sens artistique, par les formes et les couleurs. Et puis parce que cela nous interpelle au plus profond de nous, car nous comprenons comment nous appartenons à une chaîne vivante magnifique et unique dans l’univers.

Ces abysses sont le plus grand espace dévolu à la vie sur terre. Les océans occupent 99% de l’espace où la vie peut se développer sur la planète. C’est très étonnant et cela laisse supposer de grandes découvertes et des projets de grande ampleur. En effet la vie sur terre se développe sur un espace relativement restreint alors que dans les océans elle se développe sur des surfaces immenses et sur des profondeurs moyennes de 3800 mètres. au lieu de quelques centaines de mètres en hauteur sur terre.
Le Volume d’eau sous la surface des Océans représente 99% de l’espace propice à la vie sur Terre. C’est le Royaume Pélagique.
Les Abysses plongés dans la nuit des temps, dans l’obscurité sont le plus grand habitacle de la planète. et nous n’en savons presque rien. Pour l’instant nous ne sommes qu’au début de l’exploration des sommets des dorsales, les montagnes dans les grands fonds des océans. Seulement 5% des fonds sont cartographiés. Tout le reste est inconnu.
On remonte dans les filets de 50 à 90 % d’espèces inconnues. Les abysses constituent le PLUS GRAND RÉSERVOIR DE VIE SUR TERRE.

Les Abysses sont riches de mille ressources : poissons, gisements de minerai, diamants, hydrocarbures. Pour ces richesses on détruit des fonds sous marins tels que des champs de coraux datant de 4 à 10000 ans.
C’est comme si l’homme était un grand prédateur animé d’une folie destructrice la plus grande catastrophe survenue à la surface de la terre. On commence seulement à se préoccuper de ces dévastations. Nous devons être conscient de ce patrimoine exceptionnel de ce monde sous marin immense. Et toutes ces créatures fantastiques d’étrangeté sont cause d’une grande émotion et nous renvoient aussi à nos origines aquatiques.
La mer est notre berceau.

Cette pensée sera finalement à la source de ma composition : se fait jour alors le croquis d’une cuvette très profonde au creux des abysses. De multiple espèces de poissons ou d’animaux marins fantastiques voguant en surimpression à cette image.

J’ai ainsi suite à ces recherches et lectures réalisé de nombreux dessins (sans doute 50) de ces créatures merveilleuses des fonds sous marins .
Enfin l’idée que je voulais développer était que les océans sont à l’origine de la vie, de l’homme. J’ai ainsi pensé à une naissance, à un accouchement ou à une sorte de nativité cosmique, terrestre, panthéiste, la renaissance de l’humain après les cycles de destructions.

Aussi j’ai placé, au niveau de la surface des eaux une sorte de nativité, une mère à l’enfant qui jaillit et s’élève au dessus des vagues.
Cette pensée exprime une idée : le concept de la naissance de l’humain, issu des océans, grâce aussi à la richesse inouïe des Abysses.

R. Dumoux

www.viapictura.com

phpBNo6gmcrédits : CITE DE LA MER – S. GUICHARD.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s