Travail de l’automne 2013

Outre mon exposition à Paris au centre culturel Arras j’ai préparé, comme souvent en cette saison, un certain nombre de panneaux a tempéra de diverses dimensions.
Se sont succédé : la préparation des supports, des toiles marouflées, les préparations à l’antique (colle de peau et plâtre), le ponçage après chaque couche successive de préparations.

J’ai ensuite effectué les mises en place de 4 compositions (dimensions : 100 x 70 cm). Travail au fusain repris au crayon dur 4 ou 6 h.
Cet ensemble de 4 grands panneaux se rapporte aux couleurs. aux 4 couleurs primaires ! D’ordinaire on enseigne aux enfants le cercle chromatique composé de 3 couleurs primaires et 3 couleurs secondaires… selon la théorie de Goethe et du 18éme siècle. Cependant on constate que dans la réalité 4 couleurs sont souvent utilisées comme étant les 4 couleurs primaires, considérées par la majorité des personnes comme étant les 4 premières couleurs : rouge, bleu, jaune, vert… Le vert étant maintenant vu comme couleur primaire.
Ce décompte des couleurs semble relatif. (On distingue 7 couleurs pour l’arc en ciel). Cette notion de couleurs primaires semble variable. On pourrait parler du nombre des couleurs dans la technologie pixellisée ou dans le choix de 3 couleurs principales chez les Kanaks : le bleu, le Rouge, le Vert représentant respectivement, la Mer, le Sang, la Terre.

Pour la recherche et le choix de mes compositions je m’en suis donc remis aux 4 couleurs primaires communes actuellement, afin d’envisager une composition pour chaque couleur.

1- Panneau Rouge : recherche d’une composition historiée suggérant le feu et le sang. Il s’agit alors d’assembler diverses compositions historiées. La danse du Feu s’impose au centre da la composition. De part et d’autre figure la notion de sacrifice, le sang qui coule, le sang du crucifié, du martyr, puis le sang de la terre qui produit la vigne et le vin. Elévation, purification. La naissance de l’enfant d’une grenade ouverte. Figurent aussi le feu du Ciel, le foudre de Zeus, le buisson ardent et aussi le feu de l’Enfer. Cet assemblage sera traité dans une gamme de rouges. Du rouge sombre, pourpre aux divers rouges orangés, au magenta, aux roses pâles jusqu’au blanc.

Dumoux_IMGP2665wR. Dumoux – 2014 – ©viapictura.com

2- Panneau Bleu : il représente le monde liquide ou de l’air, les océans etc. La composition se déroule dans l’espace marin et diverses figures allégoriques ou mythologiques s’articulent dans le mouvement de l’immensité des vagues . Et puis je fais appelle à la Mythologie et à l’histoire sainte. Ainsi Neptune et Amphitrite, les chevaux marins sont pris dans le flots. Et aussi Jonas s’échappe du gros poisson qui va l’engloutir. Dans la partie centrale sont figurées des nymphes, naïades ou encore les sirènes d’Ulysse.

Dumoux_IMGP2668wR. Dumoux – 2014 – ©viapictura.com

3- Panneau Jaune : C’est l’évocation de l’or, du soleil, de la richesse, de l’esprit, de la spiritualité. Cette inspiration sacrée se déroule dans des architectures ou objets en or. On pense aux retables sculptés en or à Venise avec la Pala d’Or, au Zeus d’Olympie ( qui mesurait 12 m de haut sur un socle de 2 m) aux Christ pantocrator monumentaux en Or ou encore les innombrables statues de Bouddha en Or. Sans omettre la statuaire Egyptienne, le trésor de Touthankamon. Plusieurs scènes témoignent de la présence de l’or dans la vie avec les pièces en or les lingots, les médailles, les bijoux et puis dans l’histoire de la mythologie, le masque d’Agamemnon, les pommes d’or du jardin des Hespérides comme les masques du musée de l’Or du Pérou à Lima. Une composition structurée par les verticales et le horizontales des architectures organise l’assemblage de ces diverses scènes.

Dumoux_IMGP2667wR. Dumoux – 2014 – ©viapictura.com

4- Panneau Vert : Le vert fait appel à l’idée de la Nature. C’est la couleur préférée des français, la couleur écologiste Le paysage de la plaine à la montagne présente une grande variété d’arbres, de plantes et de frondaisons. Les cultures dans les plaines constituent une mosaïque de gamme de verts. On remarque des divinités de la Nature, une sorte de Dieu Pan revêtu de feuillages, ou encore des déesses, Déméter , Cérès.

Dumoux_IMGP2662wR. Dumoux – 2014 – ©viapictura.com

L’ensemble de ces tableaux résulte d’une pensée, d’une idée à propos des couleurs, de la décomposition de la lumière et des couleurs de l’arc en ciel. Très naturellement à chacune d’elles se rapportent des histoires de notre fond culturel qui vit en chacun de nous comme une vague de fond que nous ne pouvons ignorer, et dont nous pouvons et devons parler ouvertement de façon lisible par tous. Ces histoires, ces inspirations se réfèrent souvent aux héros, aux dieux de l’antiquité, à leurs exploits mais aussi, aux figures bibliques .

R.Dumoux
www.viapictura.com