Rudolph Steiner et l’Anthroposophie

Image à la une : Béatrice DUMOUX : Sculptures et design

Source pour cet article : le « design » anthroposophique par Christine Rimbaud-Schneider. Publié dans l’Estampille.

Au delà de polémiques qui ont pu exister, l’anthroposophie est un Style qui est un très beau rêve d’Art Total au XXème siècle. On peut rattacher ce mouvement à Art and Crafts au 19ème ou au Bauhaus. Ce style est dû à Rudolf Steiner qui cherchait à atteindre une humanité meilleure. Il trouve maintenant un regain d’intérêt et il est dans les collections de grands musées.
Toujours dans le cadre de l’organisation de la vie (de l’architecture aux arts décoratifs ou de la scène), les applications de l’anthroposophie sont connues dans les domaines des produits pharmaceutiques et cosmétiques ou dans la biodynamique.

Rudolf Steiner (1821-1925) vécut à Vienne, en Allemagne et à Dornach près de Bâle au Goethéanum imposant bâtiment destiné à des activités culturelles. (Théâtre, danse, arts plastiques, peinture décor design, mobilier ..) En ce lieu sera fondée la société anthroposophique. Steiner y propose un chemin de connaissance entre philosophie et occultisme. On y admet l’existence d’une réalité suprasensible, en plus de la réalité matérielle. L’homme y trouve une clairvoyance et lui apporte la liberté.
C’est là une réponse au matérialisme et à la perte de spiritualité du monde. On a pu y voir une volonté de réforme de toute la société dans tous les domaines de l’architecture au médicament.
C’est sans doute cela qui a causé cette mise à l’écart de la pensée anthropomorphique. Il y a aussi le fait de la personnalité complexe de Steiner et les aspects ésotériques.

Dans le domaine des arts c’est une esthétique particulière qui a sa place dans l’histoire. Cela se passe au Gotheanum. C’est une architecture aux formes étonnantes, un Centre culturel d’enseignement avec une vaste salle pour les arts de la scène. Ce centre a attiré des artistes et créateurs de toute l’Europe. Une communauté d’artistes fréquentait ce lieu, prônant un retour à la nature, en réaction contre la modernité et le matérialisme naissant.
Le style des créations apparues au Goethéanum est d’une grande diversité de formes. L’architecture est faite de moulages en béton de grandes dimensions jamais crées. Et de cette architecture découlent des objets de la vie quotidienne des meubles ou luminaires. Là aussi les formes sont variées : parfois ce sont des courbes dodues, d’autres fois ce sont des lignes brisées, anguleuses. Les meubles sont massifs ou très aériens. On remarque des formes à facettes avec des diagonales, des plans inclinés, obtus : on nomme ce style cubisme anthroposophe ou mobilier cubiste.
Ce mobilier se caractérise donc par l’emploi d’hexagones, pentagones, ellipses en harmonie. Ce sont des objets en bois naturel avec des traces de peintures et des couleurs intenses : blanc noir violet, rouge. Selon Kandinsky, la couleur a ses effets sur l’âme. La fabrication du mobilier obéit aux besoins physiques mais aussi aux émotions et au spirituel (alors que le Bauhaus insiste surtout sur la seule fonction physique) L’esthétique du mobilier donne du mouvement à ce qui est inerte, avec le recours aux diagonales , aux plans inclinés,aux lignes courbes aux saillies et facettes. Tout cela apporte un frisson de vie.

Le beau dilate la conscience. La pensée peut être traduite en formes et en couleurs.
Comme son inspirateur, Goethe, l’intérêt de Steiner pour la nature est sous tendu par la croyance aux phénomènes essentiels régissant la nature.
Le style de Dornach est un style qui maintenant commence à s’imposer. Il présente des similitudes avec l’art nouveau, le cubisme tchèque ou l’expressionnisme.
Steiner fut un esprit très ouvert aux problèmes de son temps : il fut conférencier dans toute l’Europe, de Vienne, de Weimar à Berlin. Ses créations forment un tout avec ses écrits, ses conférences, avec une esthétique personnelle qui s’exprime de l’architecture aux arts décoratifs ou à la médication.
Peu à peu le style anthropomorphique prend une place dans l’histoire officielle de l’art. Ce style intéresse de plus en plus et maintenant il est présent dans les musée suisses et dans certains grands musées américains. De même ce style particulier inspire la pensée et certaines formes du design actuel.

R.Dumoux

www.viapictura.com

 ob_c49000_0005-jpg

ob_8edeed_0024-jpg

ob_bee5c5_0016-jpg

ob_505334_0020-jpg

ob_d94aa9_0019-jpg

Photos : Béatrice DUMOUX : Sculptures et design -> voir plus sur viapictura.com

Une réflexion sur “Rudolph Steiner et l’Anthroposophie

  1. Béatrice DUMOUX et l’Anthroposophie : apparemment aucun lien de cause à effet, même si elle visita le Goetheanum bien après… Plutôt comme si elle avait puisé à la même source…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.