Magie et pouvoir de la chevelure

Image à la Une : Dessin lignes et courbes – Mine de plomb sur papier – R. Dumoux

Il y a la chevelure de Samson. C’est la croyance au pouvoir de la Chevelure. Cette Chevelure lui apportait une grande force lui permettant de renverser les colonnes du temple. Dalila lui enleva cette force en lui coupant les cheveux. De nombreuses compositions montrent cette scène de Samson endormi alors que Dalila lui coupe sa longue et belle chevelure ondulée.
C’est un état d’esprit, de créativité, d’imagination et de vitalité de la pensée qui perdure depuis les sociétés antiques jusqu’à nous.
Les Égyptiens accordaient un grand pouvoir à cette magie des cheveux. Ainsi, on conservait des mèches de cheveux des défunts dans les tombeaux dans un reliquaire.
Les cheveux ont une forte personnalité et personnifie l’humain. On les modèle, on les met en valeur. On peut leur ajouter des mèches, faire des extensions ajouter des suppléments, une perruque s’ils faiblissent. Ou bien au contraire on les rase pour diluer l’ennemi et le condamner ou bien pour en faire un esclave.

A propos de la vitalité et du pouvoir autonome des cheveux on pense que l’on peut atteindre un être, le diminuer l’affaiblir le contrôler par ses cheveux.
Il y eut des scalps des Indiens d’Amérique et d’autre part les rituels vaudous pouvaient affaiblir ou contrôler un être.
Les anciens Égyptiens prêtaient à la chevelure un pouvoir magique: elle était protectrice pour les plus vulnérables, les enfants ou aussi les défunts. Au contraire on pouvait dominer un ennemi pour obtenir un empire .

Maintenant, ce pouvoir, cette magie semble avoir disparu de notre société actuelle depuis quelques années. Il y a encore là comme un affaissement de la civilisation du dynamisme viral lorsque l’on voit ces multitudes d’hommes cependant encore jeunes apparemment, ne pas présenter de chevelure ou avoir la crâne rasé et ressemblant à des prisonniers bagnards d’un autre temps ou condamnés par on ne sait quel tribunal supérieur. Bref c’est aussi là le signe d’une disparition de force, d’initiative et de richesse de la culture et de l’inventivité, au profit d’un esprit moutonnier et peu créatif.

N. B.
Dans les tombes et sarcophages antiques des Égyptiens on a découvert des tresses de cheveux emmêlés et enroulées et contenues dans une urne ou bien contenue dans une boule de terre cuite.
Bon nombre de mes dessins en courbes évoquent particulièrement ces riches enroulement de chevelures qui se rencontrent dans des portraits divers travaillés fréquemment.

dumoux_1970tête60x80
Portrait – Encre sur papier – 65 x 50 cm – R. Dumoux ©viapictura.com
Publicités

La Peinture d’histoire maintenant ?

Image à la Une : Saint Louis – Tempera sur toile – 500 x 300 cm – Extraite d’un Ensemble monumental peint – Raymond Dumoux

Peindre une grande bataille célèbre en l’honorant, peindre un haut dignitaire de notre histoire avec fidélité. Il y a mille exemples et plus encore à citer.

Ce jour je viens de lire un article sur les peintres actuels présentés en France, Grèce, Belgique ou États Unis et il apparait que ces artistes renoncent à dépeindre de vastes fresques censées édifier le spectateur. Pour la peinture d’histoire ils cherchent des formats modestes, ils veulent détourner le spectateur du sujet, le diminuer, le gommer. Et on n’ose pas trop montrer des grands hommes et des évènement majeurs sinon dans des déformations et des liquéfactions (sans souci de la peinture réelle qui continue d’exister et de vivre indépendamment ?)
Doit-on alors maintenant, dans ces conditions, accepter ces images actuelles de Mossoul ou Palmyre ?

Ainsi l’ensemble de mon travail se déroule à contrario de ce que l’on recherche et présente.
Que faire de Clovis, des Aborigènes, des Tibétains, de St Louis ou Charlemagne ou des Romains martyrisant les chrétiens ?
Tout cela étant réalisé dans de grandes dimensions monumentales et en grand nombre. (voir le site viapictura.com, lien Ensemble Monumental Peint)

N.B. : Me sera t-il nécessaire alors de présenter Saint Louis en chef de tribu dans la campagne d’Astérix et Obélix ?

Dumoux_Alexandre
Alexandre – Tempera sur toile – 500 x 300 cm – Extraite d’un Ensemble monumental peint – Raymond Dumoux

Au Musée du Vatican

Il se trouve que indépendamment de ma volonté un petit tableau de ma main est entré dans les collections du Vatican. Il s’agit d’un don offert au pape Benoit XVI par un membre de ma famille sur l’inspiration sacrée de ma fille.
Outre la Vierge et l’enfant portraiturés si j’ose dire selon le style des primitifs italiens, s’impose une monumentale Grenade et ses fruits rouges symbolisant la fécondité.

Ce tableau est peint a tempéra sur un panneau marouflé et préparé selon le métier en usage des panneaux et triptyques du XIVe ou XVe siècle.

DUMOUX_ViergeGrenade25x 16
Vierge à la grenade – Tempera sur panneau – 25 cm x 16 – R. DUMOUX ©viapictura.com

Ma participation à l’Art Monumental

Image à la Une : dans l’atelier, devant l’une de mes toiles monumentales de 5 mètres x 3, « Saint Louis » – Raymond Dumoux

ARCHÉOLOGIE MONUMENTS.

J’ai toujours manifesté un intérêt à l’Art Monumental, étant dans la proximité d’églises romanes. En particulier à partir des fresque de l’église de Gourdon et surtout des fresques de l’église de Berzé-la-Ville, illustres et reconstituées à Paris au Musée des monuments Français. Il est conseillé, pour un ressourcement, de visiter ces ensembles exceptionnels de moulages des années 30 des monuments  essentiels de notre patrimoine.
Parcourant mes livres et revues, dans notre actualité, je découvre au Louvre la Collection Campana et m’apparaissent des vues spectaculaires de la monumentalité des édifices antiques, étrusques, telles les tombeaux de Cerveteri au Louvre et les innombrables objets témoins des monuments romains ou de la statue monumentale de Jupiter.

Un autre livre évoque à mes yeux la vue d’une colonne antique faisant partie d’un ensemble de 36 colonnes de 21 mètres de haut, reflet de l’art Monumental à Suse (Iran) au palais de Darius. Cette colonne est présente au Louvre dans sa partie supérieure, son chapiteau orné de deux taureaux monumentaux.

Suse (Iran).jpg
Chapiteau d’une colonne de la salle d’audiences (Apadana) du Palais de Darius Ier –
Louvre – Département des Antiquités orientales : Iran

Je ne fais qu’évoquer de possibles recherches, sous le regard de Phidias et des Frises du Parthénon, de multiples exemples se proposent jusqu’au Taj Mahal ou au Musée de Topkapi, ou encore à Cordoue

Plus proches de nous, nos « Cathédrales de France », doivent être mentionnées en particulier. Les tympans sculptés de Vézelay ou d’Autun avec Gislebertus sont illustres parmi les œuvres monumentales de tous les temps. Il en est de même pour les vitraux de Chartres, de la Saint Chapelle, et des Grandes Roses de notre Dame De Paris.
L’un des plus grands chefs-d’œuvre de la Chrétienté.

Dumoux_IMGP0016s
« Le Moyen Age » Toile de 5 mètres x 3 – Raymond Dumoux

Dans la proximité de ces chefs-d’œuvre il m’a été donné de travailler avec un verrier de Chapaize à des vitraux dont je suis l’auteur, le cartonnier et le peintre aussi.
J’ai par exemple conçu des vitraux pour des églises romanes comme par exemple l’église édifiée sur le lieu natal de Saint Bernard à Fontaine-les-Dijon.

vit-15G
Vitrail de Raymond Dumoux – Église Saint Bernard de Fontaine les Dijon (Côte d’Or)

D’autre part il m’a été propose d’exposer dans des église romanes connues des toiles  monumentales de ma création. Ces toiles sont extraites de mon ensemble monumental peint Pictorama composé de 60 grands tableaux de 5 mètres x 3 mètres, à propos de l’Histoire de l’Humanité. Plusieurs de ces toiles furent ainsi présentées en l’église de Mont-Saint-Vincent et en l’église très connue de Laives, telle ces toiles de 5 mètres x 3 ci dessous.

Raymond Dumoux
viapictura.com

dumoux_049 - copie
Exposition d’une toile monumentale « Charlemagne »- Église de Mont-Saint-Vincent – Raymond Dumoux

Dumoux_IMG_0028

IMGP0942
Exposition d’une toile monumentale « Du Colisée au Golgotha »- Église de Laives – Raymond Dumoux
Dumoux0397
« Du Colisée au Golgotha »- Tempera sur toile – 5 mètres x 3 mètres  – Raymond Dumoux

 

Regards sur l’Art et la pensée de l’Art (6)

Image à la Une : Vue de mes collections de toiles

(Articles divers au jour le jour…)

Mais revenons à mes lectures quotidiennes ainsi qu’à mes chères études et dessins, croquis de lecture de chaque matin.

J’en viens à parler d’un Collectionneur du 19e siècle en Italie : le marquis Campana 
Il est né à Rome. Exposées au Louvre actuellement, ses collections sont impressionnantes. Immenses, elles sont composées de milliers d’objets d’archéologie, de sculptures, de 600 peintures dont Botticelli et autres grands maîtres illustres.

C’est ainsi que me revient en tête cette image du temps du lycée où je recueillais tout ce passé glorieux de la littérature, de l’art aussi pour  réunir de nombreuses images et rêves de l’art. Tout était un peu flou mais je n’avais pas vraiment de choix, car pour une orientation professionnelle j’étais embarrassé et je n’avais pas de préoccupation réaliste  pour un choix précis.
Ensuite il me fut impossible de ne pas faire du dessin et d’accumuler, d’entasser sans rien jamais jeter. Mais je ne pouvais pas raisonnablement devenir collectionneur faute d’argent, de lieux et de milieu familial ou social adéquat pour cela.
Mon travail artistique ne fit que se multiplier se diversifier, s’enrichir. Les écoles d’art avec leurs entassements de moulages de la statuaire de tous les temps, des grecs aux romains ou Assyriens. Et puis les études approfondies d’histoire de l’art enrichit, compliqua de plus en plus mes tendances aux collections et il en fut ainsi de mes productions personnelles telle par exemple une collection de 2000 dessins de même dimension A4  rassemblés en dossiers. 
Pour arriver peu à peu à un travail continu pendant des années incessamment.  Il n’y eut pas une année où il ne m’est pas possible de signaler des suites importantes de réalisations.
C’est ainsi que j’arrive maintenant à affirmer l’existence de mes collections très envahissantes de dessins, gravures (une multitude de caisses), peinture sur panneaux puis de toiles par centaines et aussi d’objets  construits.
Pour culminer avec un ensemble monumental peint de plus de 60 toiles de 5 mètres x 3 chacune, sur l’histoire de l’Humanité. Panorama qui collectionne des actions et scènes de la préhistoire à l’époque actuelle. Apparaissent ainsi la Robotique, la Conquête de l’espace, l’Évolutionnisme ou  la Biodiversité en cours d’évolution…

Raymond Dumoux
viapictura.com

DUMOUX_IMGP3809
Collections de gravures – 2019 – Raymond Dumoux
DUMOUX_IMGP3788
Vue de mon atelier – Raymond Dumoux

Regards sur l’Art et la pensée de l’Art (5)

Image à la Une : Empilements, accumulations de mes œuvres

(Articles divers au jour le jour…)

Cependant dans l’accumulation de mes réalisations, dans les divers ateliers et endroits où je travaille, il me faut effectuer des rangements, des classement, dans ces lieux de 220 ou 230 m2 environ, complètement occupés de mes toiles monumentales, grandes toiles, panneaux a tempéra ou caisses de gravures, de  dessins

Alors que je suis occupé à classer quelques épreuves de gravure  sur cuivre  abandonnées, je redécouvre  un livre sur Uccello. Je m’arrête à la bataille de San Romano et sur son Saint Georges et le dragon, thème (avec le St Michel quoique différent) qui m’est bien familier, et que j’ai souvent développé en gravure ou sur panneaux  a tempéra  comme sur des grandes toiles murales de  2,5 mètres x 1,5 m. Uccello, ce personnage solitaire  mélancolique reste pour moi un monument de la culture occidentale.

Bien d’autres points de vue seront abordés dans cette pensée de l’art.

Raymond Dumoux
viapictura.com

1200px-Paolo_Uccello_047b
Paolo Ucello – Saint Georges et le Dragon

Regards sur l’Art et la pensée de l’Art (4)

Image à la Une : Vue du Projet de Crucifix pour Jérusalem

(Articles divers au jour le jour…)

Cette pensée de la sainte Russie me conduit à reconsidérer les Saintes Écritures. 
D’autant plus vivement que en ce moment je travaille à un grand Christ en Croix inspiré des Croix de Saint Damien.

Ce travail représente une icône de 1,70 m de haut  et 1,50 m de largeur pour ses bras, destinée à la chapelle édifiée sur le lieu de la 7éme Station du Chemin de Croix, Via Dolorosa à Jérusalem.

DUMOUX_Crucifix
Crucifix pour la chapelle de la 7éme Station, Via Dolorosa, Jérusalem – Projet coloré – Raymond Dumoux

Cette œuvre Sacrée sera peinte, réalisée a tempéra selon le procédé que j’explique sur mon Blog Viapictura, au sujet des grands principes du métier de la peinture (panneau de bois marouflé de toile et préparé au plâtre et à la colle de peau, en couches minces et transparentes. Vient ensuite la peinture est à l’œuf – jaune et blanc – liant les pigments colorés. (ce sont les procédés des diptyques ou triptyques par exemple)
Dans cette réalisation il y a là pour moi une grande humilité et une vénération, un grand honneur (en pensant modestement à Van Eyck ou à Antonello de Messine ou à Barthélémy d’Eyck), Maîtres que je revisite avec  la plus grande admiration.

Raymond Dumoux
viapictura.com

Regards sur l’Art et la pensée de l’Art (3)

Image à la Une : Assassinat de Nicolas II et de sa famille (détail d’une toile monumentale « La Russie »)

(Articles divers au jour le jour…)

Je viens de représenter cette famille assassinée dans une toile de 5 mètres x 3 à propos de la Russie historique (de mon cycle monumental peint Pictorama)

Une petite description de cette toile monumentale semble s’imposer : elle est composée en 3 registres horizontaux.
La partie du bas se réfère à la Russie de la Révolution Russe au moment du communisme dont  seul subsiste maintenant la statue de Lénine alors que se déroulent le goulag, les camps et l’assassinat de Nicolas II, de sa femme et de ses enfants.
Dans la partie médiane, il y a comme un envol. Au centre, paraissent des usines et Gagarine va conquérir l’espace avec sa fusée.
Puis dans la bande supérieure apparait la renaissance de l’ancienne Russie, du moins des aspects très reconnaissables : les  églises orthodoxes et le réapparition du drapeau des tsars au cours de l’été 2018. Je me suis particulièrement intéressé aux dessins et reliefs colorés des bulbes des  cathédrales de Moscou. De même aussi à l’intérieur d’une cathédrale se remarquent des fresques qui évoquent Roublev, ses compositions et couleurs inspirées.

Raymond Dumoux
viapictura.com

DUMOUX_IMGP3792
Vue partielle dans l’atelier d’une toile monumentale de 5 mètres x 3 : « La Russie » – Raymond Dumoux

 

 

Regards sur l’Art et la pensée de l’Art (2)

Image à la Une : vitrine étagère placée derrière ma chaise à la table de la cuisine

(Articles divers au jour le jour…)

Mes dessins se poursuivent et cette fois se rapportent aux miniatures de Christine de Pisan dans l’Épitre à Othéa. Ou bien encore avec les miniatures du Cantique des Cantiques au 13éme siècle en Italie.

nor
« La Roue de Fortune » – Crayon de couleur et mine de plomb sur papier – Raymond Dumoux

Et parfois, sur le coin d’une table de ma maison qui est peu à peu une sorte d’atelier, (chaque pièce étant ainsi), je parcours les chapitres de la Légende Dorée et les récits de la vie des figures historiques.  Telle est ma source  d’inspiration pour le moment.

La table de cuisine est destinée aux repas mais aussi à mes dessins  quotidiens  avec sa vitrine étagère placée derrière ma chaise. Sur cette table, le titre d’un volume m’interpelle : « Chagall, Lissitzki, Malevitch ». Je revisite le constructivisme, le suprématisme à cette époque après la révolution Russe à la suite des malheurs et désastres  et  après le massacre de Nicolas II et  de sa famille. Je comprends le choix de  Chagall de quitter  Vitebsk et son école populaire d’art  pour  travailler sa peinture à la  façon d’un poète, d’un grand inspiré. Alors que l’école d’Art de Vitebsk va se diriger vers un certain nombre de poncifs plus pratiques. J’en parlerai mieux bientôt.

Dumoux_IMGP3802
« Le Cantique des Cantiques » Ébauche d’un panneau a Tempera – Raymond Dumoux

Raymond Dumoux
viapictura.com

Regards sur l’Art et la pensée de l’Art (1)

Image à la une : « Tête sculptée – Afrique » (détail) – Crayon de couleur sur papier – Raymond Dumoux

Articles divers au jour le jour

A titre d’exemple, cet article et les suivants font référence à mes recherches et pensées  sur l’art pour une période assez brève de quelques jours pendant plusieurs mois.
De multiples sources se présentent : les images, les livres, les articles de revue, les photos d’œuvres d’art, les noms d’artistes de tous les temps et aussi les photographes, vidéastes, graveurs et dessinateurs, les images publiées sur internet, tels des documents sur l’Égypte ou sur  Jérôme Bosch et les grandes expositions en Art… etc.

Ainsi ce jour mon regard  se porte sur une compilation, un énorme livre, très lourd, d’au moins 5 ou 6 kilos : c’est l’œuvre d’un chinois Ai Wei Wei. Ce mois ne me suffira pas pour l’épuiser, pas plus que l’observation des 10 milliards de graines de tournesol (en céramique émaillées) et  transportées à Londres avec mille chinois à la Tate Galerie.

mcb-a_Ai-Weiwei_Sunflower-Seeds-detail-1-1024x604
Sunflower Seeds (Graines de tournesol) (détail), 2010, porcelaine peinte à la main, 12 x 8 x 0.1 cm
© Studio Ai Weiwei

Je regarde des vues, je lis des titres d’article et remarque les photos. Je regarde avec attention les sculptures de Charles Ray ou de John de Andrea qui était présent  au Petit-Palais à Paris avec une très belle sculpture qui peut évoquer l’hyperréalisme. En effet la  technique est très étonnante et mérite d’être étudiée de prés.
Alors la sculpture égyptienne que  je rencontre souvent dans mes lectures, s’impose à mon imagination .

Je revois de multiples séances de dessins d’après l’antique. Ce sont alors les Assyriens, Gilgamesh puis les nus dans l’art grec, Praxitèle, Lysippe ou Phidias avec des retours à l’imagination des sarcophages et des momies égyptiennes jusqu’au chat momifié  accompagné des innombrables statuettes des tombeaux, les fameuses Ouchebtis sous le regard des portraits du Fayoum.

S’en suivent quelques uns de mes dessins  qui pourront figurer dans certaines de mes  compositions de gravures ou de panneaux a tempéra ou de grandes toiles.

Raymond Dumoux
viapictura.com

bty
bty