Ma participation à l’Art Monumental

Image à la Une : dans l’atelier, devant l’une de mes toiles monumentales de 5 mètres x 3, « Saint Louis » – Raymond Dumoux

ARCHÉOLOGIE MONUMENTS.

J’ai toujours manifesté un intérêt à l’Art Monumental, étant dans la proximité d’églises romanes. En particulier à partir des fresque de l’église de Gourdon et surtout des fresques de l’église de Berzé-la-Ville, illustres et reconstituées à Paris au Musée des monuments Français. Il est conseillé, pour un ressourcement, de visiter ces ensembles exceptionnels de moulages des années 30 des monuments  essentiels de notre patrimoine.
Parcourant mes livres et revues, dans notre actualité, je découvre au Louvre la Collection Campana et m’apparaissent des vues spectaculaires de la monumentalité des édifices antiques, étrusques, telles les tombeaux de Cerveteri au Louvre et les innombrables objets témoins des monuments romains ou de la statue monumentale de Jupiter.

Un autre livre évoque à mes yeux la vue d’une colonne antique faisant partie d’un ensemble de 36 colonnes de 21 mètres de haut, reflet de l’art Monumental à Suse (Iran) au palais de Darius. Cette colonne est présente au Louvre dans sa partie supérieure, son chapiteau orné de deux taureaux monumentaux.

Suse (Iran).jpg
Chapiteau d’une colonne de la salle d’audiences (Apadana) du Palais de Darius Ier –
Louvre – Département des Antiquités orientales : Iran

Je ne fais qu’évoquer de possibles recherches, sous le regard de Phidias et des Frises du Parthénon, de multiples exemples se proposent jusqu’au Taj Mahal ou au Musée de Topkapi, ou encore à Cordoue

Plus proches de nous, nos « Cathédrales de France », doivent être mentionnées en particulier. Les tympans sculptés de Vézelay ou d’Autun avec Gislebertus sont illustres parmi les œuvres monumentales de tous les temps. Il en est de même pour les vitraux de Chartres, de la Saint Chapelle, et des Grandes Roses de notre Dame De Paris.
L’un des plus grands chefs-d’œuvre de la Chrétienté.

Dumoux_IMGP0016s
« Le Moyen Age » Toile de 5 mètres x 3 – Raymond Dumoux

Dans la proximité de ces chefs-d’œuvre il m’a été donné de travailler avec un verrier de Chapaize à des vitraux dont je suis l’auteur, le cartonnier et le peintre aussi.
J’ai par exemple conçu des vitraux pour des églises romanes comme par exemple l’église édifiée sur le lieu natal de Saint Bernard à Fontaine-les-Dijon.

vit-15G
Vitrail de Raymond Dumoux – Église Saint Bernard de Fontaine les Dijon (Côte d’Or)

D’autre part il m’a été propose d’exposer dans des église romanes connues des toiles  monumentales de ma création. Ces toiles sont extraites de mon ensemble monumental peint Pictorama composé de 60 grands tableaux de 5 mètres x 3 mètres, à propos de l’Histoire de l’Humanité. Plusieurs de ces toiles furent ainsi présentées en l’église de Mont-Saint-Vincent et en l’église très connue de Laives, telle ces toiles de 5 mètres x 3 ci dessous.

Raymond Dumoux
viapictura.com

dumoux_049 - copie
Exposition d’une toile monumentale « Charlemagne »- Église de Mont-Saint-Vincent – Raymond Dumoux

Dumoux_IMG_0028

IMGP0942
Exposition d’une toile monumentale « Du Colisée au Golgotha »- Église de Laives – Raymond Dumoux
Dumoux0397
« Du Colisée au Golgotha »- Tempera sur toile – 5 mètres x 3 mètres  – Raymond Dumoux

 

Participation à l’exposition « Amazones de la Révolution » – Musée Lambinet Versailles

Image à la une : « La marche des femmes sur Versailles » – Tempera sur toile 5 mètres x 3 – Raymond Dumoux. ©viapictura.com

VERSAILLES / Musée Lambinet.
Exposition « Amazones de la Révolution, des femmes dans la tourmente de 1789 »
Du 5 Novembre 2016 au 19 Février 2017.

Le Thème retenu pour cette exposition veut montrer l’importance des Femmes au moment de la Révolution.

Il est question de Charlotte Corday ou bien de Madame Roland dans sa prison ou de Madame Talien.
Mon travail est aussi  témoin du rôle important des Femmes pendant la Révolution.

En effet j’ai réalisé un ensemble monumental peint de 60 toiles de 5 mètres x 3 m à propos de l’histoire de l’humanité..

En particulier l’une de ces toiles illustre le rôle des Femmes à la Révolution. Cette réalisation  dépeint la marche des Femmes sur Versailles ( les 5 et 6 Octobre 1789)
Ma réalisation montre la manifestation des  femmes armées de faux et de fourches et roulant un canon, en direction de Versailles, pour demander du pain pour le peuple en ces moments  de disette et de famine.
Cette marche des femmes se déroule devant la silhouette de la Bastille, image majeure de la Révolution.

Ma création picturale  réalise comme une superposition, un collage des deux épisodes essentiels de la Révolution de 1789 : la prise de la Bastille et d’autre part la Marche des Femmes sur Versailles.

Ce vaste tableau de 300 cm x 500 cm, est réalisé a tempéra sur toile préparée.  Les préparations sont à base de colle de peau et ensuite d’un mélange de  colle et de  Blanc de Meudon.

La force de ce déplacement de femmes est particulièrement mis en valeur par le déroulement des costumes, des robes  très colorées en mouvement dynamique dans l’espace grâce à un graphisme vivant.
J’ai voulu faire ressortir non seulement l’esprit révolutionnaire  mais aussi  la vivacité, le renouveau  et l’espoir de ces femmes  dans le futur .

Un espoir symbolique  nous fait  signe à l’arrière-plan, avec cet enfant  qui est brandi à bout de bras.

En raison de ses dimensions monumentales la toile de 5 mètres ne peut être accrochée dans les salles du Musée Lambinet de Versailles. C’est pourquoi, une reproduction photo de cette toile, accompagnée de la maquette colorée et d’une gravure de cette même composition, seront présentées dans cette exposition.

 

La marche des femmes sur Versailles - Tempera sur toile 5 mètres x 3- Raymond Dumoux. ©viapictura.com
La marche des femmes sur Versailles – Tempera sur toile 5 mètres x 3- Raymond Dumoux. ©viapictura.com

 

La marche des femmes sur Versailles - Etude préparatoire, maquette colorée du projet - Raymond Dumoux. ©viapictura.com
La marche des femmes sur Versailles – Etude préparatoire, maquette colorée du projet – Raymond Dumoux. ©viapictura.com

 

La marche des femmes sur Versailles - Gravure - Raymond Dumoux. ©viapictura.com
La marche des femmes sur Versailles – Gravure – Raymond Dumoux. ©viapictura.com

 

afficheamazones-affiche-locale_bd

R.Dumoux
www.viapictura.com

Télécharger le dossier de presse de l’exposition : dp_amazones_planche_bd

Exposition dans un site industriel réhabilité

Image à la une : vue de la toile de 5 mètres « L’espace 2 » – tempera – R. Dumoux ©viapictura.com


 

expo-dumoux-2

Cette exposition a eu lieu dans un atelier de Tuilerie (datant du 19ème siècle) en Bourgogne à Montchanin.

Le bâtiment présentait la particularité d’avoir des charpentes métalliques assez rares; c’est pourquoi ce vaste atelier a été réhabilité. (Ce lieu présente aussi des céramiques industrielles historiées et polychromes d’un grand intérêt.)

Outre des œuvres de dimensions plus modestes (gravures et autres toiles), 4 grandes toiles de 5 mètres x 3 mètres furent accrochées aux charpentes métalliques de l’architecture.

expo-dumoux-7
Préparation au sol des grandes toiles avnt de les hisser.

Les 4 toiles étaient extraites du Pictorama, Ensemble Monumental Peint réalisé à propos de l’histoire de l’humanité, du Passé au Futur.

Elles furent suspendues dans l’espace, mettant en évidence la trame des poutrelles métalliques.

 

expo-dumoux-6

 Chacune de ces toiles a fait l’objet d’un article précédent dans ce blog.


 

1- Le siècle de Constantin.
Grande pièce de 5 m, cette toile relative à l’antiquité met en scène Constantin et la bataille sur le pont Milvius, en direction de l’orient et de la fondation de Constantinople.

-> Lire l’article précédent sur la toile de 5 m. x 3 m. « Le siècle de Constantin – De l’Antiquité à Byzance »

expo-dumoux-constantin« Le siècle de Constantin » – Détail de la toile a tempera de 5mètres x 3 m.


2- Vercingétorix dépose ses armes devant César.
Toile relative à l’ antiquité gallo-romaine : à Alésia, Vercingétorix dépose à terre ses armes, vaincu par les Romains.

-> Lire l’article précédent sur la toile « Vercingétorix devant César – Rome et la Gaule »

expo-dumoux-3
« Vercingétorix devant César » – Toile a tempera de 5 mètres x 3 m.


3- Un siècle industriel : le 19ème siècle.
Cette toile fait référence au 19ème siècle et au développement industriel avec les modifications de la vie et du travail de l’homme ainsi que les difficultés et grèves qui en ont découlé. Une manifestation, un défilé, se prépare sur le fond du carreau de la mine et des architectures industrielles caractéristiques de l »époque.

-> Lire l’article précédent sur cette toile « un siècle industriel : grèves au XIXème siècle »

-> Lire l’article précédent sur la seconde toile consacrée au XIXème siècle « la Révolution industrielle »

expo-dumoux-19eme« Le XIXe siècle » – Détail de la toile a tempera de 5 mètres x 3 m.


4- Espace II
Plusieurs toiles du Pictorama se développent par rapport à la conquête de l’espace : celle qui est présentée là est intitulée « Espace II »
Dans cette toile de 5 mètres nous assistons à la confrontation entre le monde préhistorique des dinosaures ou des grands singes et notre futur dans la conquête de l’espace, figuré ici par 2 astronautes dans leur capsule spatiale.

-> Lire l’article précédent sur toile « L’espace 2 »

espacedino1

R. Dumoux
www.viapictura.com

 

 

« La Renaissance » toile de 5 mètres x 3

Ce grand tableau a tempéra a été présenté au château de Ponthus de Thiard (écrivain de la Pléiade), à Bissy sur Fley, dans la région de Chalon sur Saône en Bourgogne.

Sur le blog viapictura, un descriptif complet a été fait précédemment. (lire l’article 1lire l’article 2)

Aussi je ne ferai ici que rappeler les grandes lignes des composantes du tableau, privilégiant des photos de l’œuvre.

Dumoux_Renaissance« La Renaissance » (détail) tempera sur toile – 5m x 3 mètres – R. Dumoux ©viapictura.com

Il s’agit là de la présence dominante de l’homme ou l’humanisme triomphant à partir duquel se construit le monde.

C’est la représentation de l’homme centre de l’univers autour duquel tout gravite et qui est le modèle de proportion idéal pour toute les créations et constructions.


La construction du tableau s’organise autour du grand carré central dans lequel est inscrit l‘homme de Léonard de Vinci fixant les modèles et canons de proportions. Dans ce carré on distingue également les parchemins et dessins anatomiques de Léonard.


Les différentes manifestations constructives de la Renaissance s’élaborent tout autour.

– L’architecture d’abord  avec St Pierre de Rome, A droite ce sont des architectures civiles souvent inspirées des décors de théâtre. on y peut lire des inscriptions, des épigraphies et des références à des figures de l’antiquité et en particulier Vitruve.

– A gauche on remarque des ruines antiques témoignant du goût pour les ruines au 18ème siècle. Aussi en bas à gauche il s’agit de la représentation de la recherche archéologique: à cette époque et sous le regard de Michel Ange on déterre des statues antiques.

Michel Ange est aussi évoqué plus haut dans la figure d’un bronzier qui agrandit un modèle de sculpture en vue d’une œuvre monumentale équestre.

– Sur le côté droit du grand carré central, deux personnages transportent un tableau de Léonard de Vinci.

– En bas de cette toile, sont représentés l’imprimeur et le cadre métallique où il installe les caractères, le dessinateur  qui dessine la perspective de son modèle au travers d’un écran quadrillé, ancêtre de la « camera obscura ».

– La géométrie  et les volumes d’architecture sont ébauchés sur un parchemin, alors que le ciel est constellé d’étoiles et  figures astronomiques.

maq-renaissance« La Renaissance » Maquette de la toile de 5m x 3 mètres – R. Dumoux © viapictura.com


A remarquer enfin que l’ensemble de la toile se compose par rapport au carré qui est omniprésent. Le carré de la perspective cavalière comme les quadrillages du sculpteur et de l’imprimeur ou les carrés en perspective au sol… ce sont les signes révélateurs d’un esprit constructif, d’un esprit qui organise le monde sur le modèle de l’homme.
On peut aussi voir dans ces quadrillages qui de toute part délimitent le monde, un signe avant-coureur des pixels qui construisent l’image.

Cette toile fut donc présentée dans la château de Ponthus de Thiard, poète de la Pléiade et  constitue un hommage à l’œuvre de cet évêque humaniste qui fut aussi passionné par l’astronomie et l’observation de la nature et s’imposa comme un maître de la pensée moderniste.

R.Dumoux
www.viapictura.com

Le Blog viapictura / Exposition de toiles monumentales

Depuis plus d’un an ce blog me permet de parler de questions  sur l’art et aussi de commenter et de montrer mon travail de création plastique depuis des années. (voir le site viapictura.com)

Particulièrement ce blog attire l’attention sur un travail d’importance : il s’agit de la création d’un ensemble monumental peint composé de plus de 30 toiles de 5 mètres x 3 m chacune, réalisées a tempéra. (Mise à jour 2015 : plus de 50 toiles de 5 mètres x 3)

Ce panorama est intitulé Pictorama et se propose de parcourir l’histoire de l’humanité au cours des siècles depuis le Big Bang, jusqu’à nous et en se projetant dans le futur.

Ce vaste programme, développé sur plusieurs années et qui se continue est signalé au lecteur régulièrement, selon l’avancement des réalisations.

Maintenant, je reprendrai des extraits de certains articles déjà publiés, mais en les interprétant différemment et dans un autre ordre et surtout en  montrant des toiles monumentales dans le cadre d’une exposition qui a été réalisée ou bien qui pourrait être proposée.


Dans ce premier article, il s’agit d’une exposition de grandes toiles sur les cimaises d’une salle du 15ème siècle, dans une petite ville de Bourgogne, Charolles.

Il a été possible d’accrocher 3  toiles de 5 mètres x 3  extraites du Pictorama.

Pour évoquer un survol  de l’histoire, des époques très différentes ont été proposées :

– l’antiquité: « Alexandre »
– le 18ème siècle et l’exotisme.
– une vue de l’espace intersidéral , des planètes et de Saturne : « Espace 3 »


1- La toile « Alexandre le Grand » :

Dumoux_Alexandre« Alexandre le Grand » – tempera sur toile – 5 mètres x 3 mètres – R. Dumoux ©viapictura.com

Cette peinture relate le voyage d’Alexandre en direction de l’Asie et son retour. Ainsi distingue t-on  le phare d’Alexandrie, Persépolis, la ville de Darius, aux murailles de céramiques polychromes. Puis succèdent l’approche de l’Inde, la bataille et la victoire sur le roi géant Poros, que l’on remarque en bas à droite du tableau. La partie inférieure de la toile montre le retour d’Alexandre:  Le cortège de retour rapporte des trophées, un grand vase d’or et des animaux exotiques. Alexandre le triomphateur est sur son char tiré par un éléphant caparaçonné.


 

2- Le 18ème siècle et l’exotisme :
(Une toile de 5 mètres est déjà consacrée au 18ème : le siècle des Lumières.)

ob_0a7999_dumoux-img-0035-jpg« Le 18ème siècle et l’exotisme » – tempera sur toile – 5 mètres x 3 mètres – R. Dumoux ©viapictura.com

C’est un autre aspect qui, ici, est mis en scène, celui du paysage, des terres lointaines au delà des mers, des ruines. Les personnages principaux  au centre, une mère et son enfant symbolisent la vie,l’espoir sur la toile de fond du navire devant un soleil rayonnant. Ce navire est un espoir.
Cette toile, c’est aussi le mythe du bon sauvage, de la vie dans la nature avec l’arrivée de Paul et Virginie….


 

3-  La 3ème toile présentée est « Espace III » :

Dumoux_EspaceIII« Espace III » – tempera sur toile – 5 mètres x 3 mètres – R. Dumoux ©viapictura.com

Il s’agit d’une vaste composition dynamique. (On peut penser aux oeuvres constructivistes ou aux futuristes.) La surface  est dominée par le grand anneau et tourbillon de Saturne qui entraîne Mars, Jupiter, la Terre et la Lune. Divers engins de l’espace flottent: une navette spatiale au centre, le satellite observatoire Jason et aussi un satellite de télé-communication. Au premier plan à droite, un astronaute se déplace sur un élément de fusée.

 

Dans l’exposition, ces trois peintures étaient accompagnées de toiles moyennes ou de panneaux a tempéra qui mettaient en évidence l’aspect des grandes compositions peintes, comparables aux panoramas historiques et aux cycles narratifs.

expocharolles

R. Dumoux

www.viapictura.com