Ma participation à l’Art Monumental

Image à la Une : dans l’atelier, devant l’une de mes toiles monumentales de 5 mètres x 3, « Saint Louis » – Raymond Dumoux

ARCHÉOLOGIE MONUMENTS.

J’ai toujours manifesté un intérêt à l’Art Monumental, étant dans la proximité d’églises romanes. En particulier à partir des fresque de l’église de Gourdon et surtout des fresques de l’église de Berzé-la-Ville, illustres et reconstituées à Paris au Musée des monuments Français. Il est conseillé, pour un ressourcement, de visiter ces ensembles exceptionnels de moulages des années 30 des monuments  essentiels de notre patrimoine.
Parcourant mes livres et revues, dans notre actualité, je découvre au Louvre la Collection Campana et m’apparaissent des vues spectaculaires de la monumentalité des édifices antiques, étrusques, telles les tombeaux de Cerveteri au Louvre et les innombrables objets témoins des monuments romains ou de la statue monumentale de Jupiter.

Un autre livre évoque à mes yeux la vue d’une colonne antique faisant partie d’un ensemble de 36 colonnes de 21 mètres de haut, reflet de l’art Monumental à Suse (Iran) au palais de Darius. Cette colonne est présente au Louvre dans sa partie supérieure, son chapiteau orné de deux taureaux monumentaux.

Suse (Iran).jpg
Chapiteau d’une colonne de la salle d’audiences (Apadana) du Palais de Darius Ier –
Louvre – Département des Antiquités orientales : Iran

Je ne fais qu’évoquer de possibles recherches, sous le regard de Phidias et des Frises du Parthénon, de multiples exemples se proposent jusqu’au Taj Mahal ou au Musée de Topkapi, ou encore à Cordoue

Plus proches de nous, nos « Cathédrales de France », doivent être mentionnées en particulier. Les tympans sculptés de Vézelay ou d’Autun avec Gislebertus sont illustres parmi les œuvres monumentales de tous les temps. Il en est de même pour les vitraux de Chartres, de la Saint Chapelle, et des Grandes Roses de notre Dame De Paris.
L’un des plus grands chefs-d’œuvre de la Chrétienté.

Dumoux_IMGP0016s
« Le Moyen Age » Toile de 5 mètres x 3 – Raymond Dumoux

Dans la proximité de ces chefs-d’œuvre il m’a été donné de travailler avec un verrier de Chapaize à des vitraux dont je suis l’auteur, le cartonnier et le peintre aussi.
J’ai par exemple conçu des vitraux pour des églises romanes comme par exemple l’église édifiée sur le lieu natal de Saint Bernard à Fontaine-les-Dijon.

vit-15G
Vitrail de Raymond Dumoux – Église Saint Bernard de Fontaine les Dijon (Côte d’Or)

D’autre part il m’a été propose d’exposer dans des église romanes connues des toiles  monumentales de ma création. Ces toiles sont extraites de mon ensemble monumental peint Pictorama composé de 60 grands tableaux de 5 mètres x 3 mètres, à propos de l’Histoire de l’Humanité. Plusieurs de ces toiles furent ainsi présentées en l’église de Mont-Saint-Vincent et en l’église très connue de Laives, telle ces toiles de 5 mètres x 3 ci dessous.

Raymond Dumoux
viapictura.com

dumoux_049 - copie
Exposition d’une toile monumentale « Charlemagne »- Église de Mont-Saint-Vincent – Raymond Dumoux

Dumoux_IMG_0028

IMGP0942
Exposition d’une toile monumentale « Du Colisée au Golgotha »- Église de Laives – Raymond Dumoux
Dumoux0397
« Du Colisée au Golgotha »- Tempera sur toile – 5 mètres x 3 mètres  – Raymond Dumoux

 

Publicités

Espace 4 : toile de 5 mètres x 3

Image à la Une : réalisation en cours d’une toile de 5 mètres x 3 : « Espace 4 »,  filmée par la chaine de télévision France 3. © viapictura.com

 

« Espace 4 » : toile de 5 mètres x 3, en cours de réalisation et destinée au Pictorama (ensemble monumental peint).

 L’ébauche colorée est en cours et exécutée a tempéra à l’œuf.
Ainsi apparait le sol lunaire avec ses couleurs sableuses et ses ombres contrastées.
Les astronautes s’affairent autour de leur habitation spatiale et de leur véhicule lunaire.
Ce sont des jeux de gris dont certains éléments forment des éclats colorés rouges ou bleus.
A l’horizon lunaire apparait La Terre et ses couleurs prometteuses.

Le ciel bleu est très profond et parcouru de mouvements stellaires où se déplace un autre astronaute en lévitation comme accroché au sommet du tableau.

Mais cette composition, (malgré certains éléments de fiction dans le creusement du sol par deux astronautes) se diversifie maintenant par la suggestion d’un rêve. Sans doute les astronautes vivent avec intérêt leur activité spatiale mais ils rêvent aussi d’un autre ciel… celui des dieux antiques (Zeus peut-être). Ils rêvent aussi de la vie terrestre, de la campagne de la musique, de tout un mode de vie bien éloigné de ce monde abstrait et conceptuel où ils se trouvent.

La réalisation proprement dite semble commencée et je me suis pris à penser aux constructivistes, à Tatline ou Malevitch mais aussi à de grands tableaux tels « la Bataille de San Romano » d’ Uccello. Ainsi j’ai été voir les répétitions cubisantes des pattes des chevaux ou encore le travail de peinture effectué dans les armures.

Cette toile alors qu’elle était mise en place à la craie et au fusain a été filmée à l’occasion d’un reportage de la chaine de télévision France 3 sur l’ensemble du Pictorama et de mon travail.

R. Dumoux

www.viapictura.com